Avec « Un Tramway Nommé Startup », les dirigeants mettent les porteurs de projets sur les bons rails

Information mise à jour le 11/10/18

Pour sa 2ème édition, une rame aux couleurs de la French Tech a traversé Montpellier avec une centaine de porteurs de projets et des coachs. Une action unique en France.

Un tramway nommé startup, 2e édition ©MMM

« 400 rendez-vous ont eu lieu entre 60 coachs et 100 porteurs de projets de création d’entreprise, qui ont pu découvrir l’ampleur de l’accompagnement dans la métropole », assure Pierre Alzingre, de l’agence Visionari, chef d’orchestre d’Un tramway Nommé Startup (découvrez les témoignages des participants ci-dessous).

Un événement unique en France, organisé par la métropole de Montpellier et ses partenaires pour accélérer la création d’entreprises innovantes.

« C’est le premier incubateur mobile éphémère de France », souligne Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée au développement économique, enseignement supérieur et recherche, innovation, French Tech.

Echanges à l’Espace French Tech

Ambiance très animée dans la rame privatisée aux couleurs de la French Tech qui effectue deux allers-retours entre Odysseum et Mosson. Assis côte à côte, créateurs et coachs vont à l’essentiel : le speed coaching dure 10 à 15 minutes. Chaque porteur de projet rencontre ainsi jusqu’à 6 experts de l’entrepreneuriat, du financement et du design.

« La symbolique est belle : on n’est pas obligé de faire seul le voyage de l’entrepreneuriat », commente Renaud Frémont, consultant en ressources humaines du cabinet Umaneo.

Après le trajet en tramway, les créateurs ont prolongé les échanges à l’Espace French Tech, lors d’ateliers collectifs et d’une table ronde. L’opportunité de poser des questions aux nombreux partenaires, comme CitésLab. « Nous conseillons les porteurs de projets de 9 quartiers prioritaires montpelliérains », lance la chef de projet Sabah Bouguern. « Merci à tous ! J’ai eu de supers conseils pour mon projet », témoigne Arnaud Cebollada. La néo-montpelliéraine et ingénieur Adeline Lefevre se dit, elle, ravie d’avoir découvert la densité des ressources du territoire pour l’aider à réaliser son projet lié à l’économie circulaire.

Un prix de l'Entreprise engagée de moins de deux ans a été remporté par la startup Fraichy, future boutique en ligne assemblant l’offre d’épiciers et primeurs montpelliérains, pour une alimentation locale et saine

Retrouvez les témoignages des participants, des acteurs engagés !

Un coordonnateur motivé

« La deuxième édition d’un Tramway Nommé Startup a fait le plein avec une centaine de porteurs de projets, qui ont mené 400 rendez-vous avec les coachs. Ils sont maintenant bien au courant de tout l’accompagnement dont ils peuvent bénéficier sur le territoire, grâce notamment à la charte Entreprises et Quartiers ou au BIC de Montpellier. Beaucoup d’entre eux n’étaient pas encore accompagnés ».

Pierre Alzingre, président de l’agence conseil Visionari, chef d’orchestre de l’opération.

Des coachs mobilisés
 
« Avec Tamara Kuzmic de La Fabrique à Entreprendre, nous avons coaché beaucoup de personnes dans le tramway et à l’Espace French Tech. Beaucoup étaient dans le numérique, mais il y avait aussi d’autres activités. Nous les avons orientés vers le BIC de Montpellier et le réseau de financement. Nous sommes la porte d’entrée des créateurs dans neuf quartiers prioritaires de Montpellier ».
Sabah Bouguern, chef de projet CitésLab de Montpellier.

« Lors d’un Tramway Nommé Startup, j’ai rencontré quatre porteurs de projets montpelliérains, aux profils très variés, développant des idées dans le numérique ou les métiers de la santé. Je les ai aidés à construire leurs idées, à identifier les prochaines actions à mettre en place ».
Amandine Gayet, chargée d’affaires à la Maison de l’innovation et du numérique à Carcassonne.
 
« Durant l’opération Un Tramway Nommé Startup, nous avons fait parler en détail les entrepreneurs de leurs projets, pour montrer ce que peut apporter le design. Nous avons aussi réalisé des interventions aux ateliers collectifs de l’Espace French Tech ».
Christophe Tincelin (agence Entreautre) et Nicolas Chauveau (agence Intactile Design), designers montpelliérains, membres de l’association Pulse.
 

« Le matching entre coach et porteurs de projets durant Un Tramway Nommé Startup était bien fait, car de mon côté, j’ai rencontré plusieurs étudiants. Ils avaient soit un projet avancé, soit une simple idée, mais tous l’envie d’entreprendre ».
Tom Vea, président et cofondateur de la startup montpelliéraine Fraichy (marché en ligne de produits locaux) et étudiant-entrepreneur accompagné par Pépite LR.
 

« Le speed-coaching dans Un Tramway Nommé Startup  permet de sortir du cadre habituel et des discours convenus. Il correspond à la réalité de ce que vit un entrepreneur. J’ai incité les porteurs de projets à bien prendre conscience de leurs motivations. L’acteur du projet est fondamental pour la réussite, c’est lui qui apporte l’énergie, le pouvoir de conviction ».
Nicolas Courbet, consultant de l’agence conseil en organisation et ressources humaines Human Booster, venu de Clermont-Ferrand.
 
« Un Tramway Nommé Startup est une opération super originale, j’adore ! Cela montre que les gens sont prêts à donner bénévolement de leur temps et qu’un porteur de projet n’est pas obligé de faire tout seul le voyage de la création d’entreprise. Entre coach et porteurs de projets se créent des liens atypiques, sans la barrière du statut, car on est assis côte à côte. Les ressources humaines, mon domaine, sont souvent un point faible pour les créateurs, qui n’y sont pas formés ».
Renaud Frémont, consultant de l’agence Umaneo, basée à Sommières dans le Gard.
 

Des porteurs de projets enthousiastes
 
« Un Tramway Nommé Startup est une très bonne initiative ! Je suis venue exprès de Nîmes pour y participer. Le matin dans le tramway, j’ai pu échanger avec quatre coachs. Mon associé a pris le relais l’après-midi. Mes questionnements aujourd’hui portent sur le marketing international et la recherche de financement ».
Mariya Romanova, présidente et cofondatrice de Français & Food, auteur d’une application mobile touristique et gastronomique.
 

« Je suis arrivée à Montpellier il y a quelques jours pour démarrer une nouvelle vie et tenter de monter ma startup. J’ai entendu parler d’Un Tramway Nommé Startup par les médias. Je connaissais déjà la French Tech, le réseau militant et associatif, mais pas tout le réseau d’accompagnement des créateurs, que j’ai découvert avec enthousiasme ».
Adeline Lefebvre, jeune ingénieur travaillant sur le consignage de contenants réutilisables pour la vente à emporter.
 

« J’ai échangé dans un Tramway Nommé Startup avec quatre coachs, dont une personne du BIC de Montpellier. Dans l’urgence du speed-coaching, on va à l’essentiel, c’est tonique ! Un entrepreneur a plein d’outils à connaître, le parcours en tramway m’a servi de tableau de bord. En terme de réseau, c’est pas mal aussi, d’autant que le bouche à oreille est un outil qui fonctionne très bien à Montpellier ».
Arnaud Laporte, ingénieur informatique et inventeur.
 

« Merci à tous les coachs que j’ai rencontrés lors d’Un Tramway Nommé Startup ! J’ai obtenu de supers conseils pour lancer ma campagne de financement participatif et pour l’avenir de mon projet ».
Arnaud Cebollada, freelance en webmarketing et webdesign et créateur d’Adios Casa, jeu d’ambiance dérivé des escape games à jouer chez soi.‏
 
Des partenaires solides
 
« Nous aimons l’esprit d’Un Tramway Nommé Startup, qui porte trois valeurs importantes à nos yeux : la collaboration, l’innovation et un véritable engagement ».
Virginie Monnier Mangue, directrice déléguée régionale adjointe d'EDF Occitanie.
 
« La première édition d’Un Tramway Nommé Startup avait eu une résonance incroyable ! Banque Populaire du Sud est naturellement partenaire de la deuxième édition, où se rencontrent des startup du BIC de Montpellier et des entrepreneurs des quartiers. En conférence, j’ai pu expliquer comment la banque accompagne les porteurs de projets dans leurs demandes de financement. L’agence Sud Innovation a accordé 24 millions d’euros en deux ans ».
Frédéric Planche, directeur de l'agence Sud Innovation de Banque Populaire du Sud
 
« L’Airdie est partenaire d’Un Tramway Nommé Startup, ouvert à tous les porteurs de projets et aux entreprises. Durant le parcours, ceux-ci sont matchés avec les coachs selon leurs besoins. Le digital, c’est bien, mais les rencontres, c’est mieux ! ».
Vân-Ly Phan, responsable du financement participatif à France Active Airdie - Occitanie.
 
« Un Tramway Nommé Startup a été à nouveau une très belle réussite. Tam Voyages, opérateur transports de la métropole de Montpellier, est fier d’être un partenaire engagé de ce coaching pour la création d’entreprises. En empruntant la ligne de tramway 1, il fait symboliquement le lien entre un centre commercial et un quartier populaire en passant par le centre-ville ».
Responsable TAM.
 
« Nous sommes complètement mobilisés pour Un Tramway Nommé Startup, qui est une opération unique en France. L’entrepreneuriat, ça nous concerne ! Pôle Emploi a invité tous les demandeurs d’emploi ayant un projet de création d’entreprises déclaré, et nous les avons réunis en amont lors de deux ateliers dans les agences Cévennes et Castelnau-le-Lez. Six conseillers Pôle Emploi étaient le jour J dans le tramway puis à l’Espace French Tech ».
Joseph Sanfilippo, directeur territorial de Pôle Emploi Hérault.

Partenaires financeurs : Montpellier Méditerranée Métropole, Banque Populaire du Sud, EDF, Agence Patte Blanche, TaM Voyages, Pôle emploi. Partenaires intervenants : Airdie, ENSCM, Human Booster, IMT Mines Alès, Montpellier Management, Pepite-Lr, La Fabrique à Entreprendre, Pulse, La Lettre M.

Il y a 0 commentaire sur cette page