La Fondation pour la Recherche Médicale met en valeur l’excellence montpelliéraine

Information updated on 29/05/19

Le 13 mai, 14 lauréats montpelliérains de la Fondation pour la Recherche Médicale ont été mis à l’honneur lors d’une soirée organisée en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, en présence de 300 personnes à l’Opéra Comédie de Montpellier.

Les lauréats montpelliérains de la Fondation pour la Recherche Médicale © Laura Soulages
« La recherche médicale est de très haut niveau à Montpellier », se réjouit Gilles Roche, président du comité Languedoc-Roussillon de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM), une institution caritative qui finance chaque année 400 projets de recherche grâce aux dons du public.
 
Le 13 mai, il organisait une soirée en l’honneur des quatorze lauréats montpelliérains de la FRM, en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, en présence de trois cents donateurs et soutiens. Les domaines concernés traduisent bien la variété de l’excellence de la recherche médicale montpelliéraine : cancérologie, neurosciences, pathologie infectieuse et tropicale, hématologie, maladies auto-immunes et gastro-entérologie ou rhumatologie, médecine régénérative, génétique et épigénétique, etc.

Au programme, remise des diplômes, interludes musicaux, cocktail, dans une ambiance conviviale

Parmi les quatorze heureux élus sélectionnés en 2018 par le comité scientifique indépendant de la FRM, quatre sont labellisés “équipe FRM“ et dotés chacun de 300 000 à 400 000 euros sur une période de trois ans pour leur projet de recherche. Une manne qui fait le bonheur d’Eric Soler, directeur de recherche Inserm, qui mène ses travaux au CNRS, au sein de l’Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier. « Nous explorons un nouveau continent : des petits éléments génétiques régulateurs qui contrôlent nos gènes et le développement de nos globules rouges, expose Eric Soler. Le choix du comité scientifique de la FRM nous apporte une reconnaissance qui nous ouvre les portes d’excellents médecins. Cela nous a aussi donné les moyens de recruter deux ingénieurs et un informaticien. C’est un tremplin formidable. »

Même enthousiasme de Jose-Juan Lopez-Rubio, chercheur Inserm, qui a son laboratoire de recherche à l’Université des sciences de Montpellier : « Avec le soutien de la FRM, je peux continuer à développer mon projet, embaucher un post-doctorant et faire des expériences en laboratoire. L’objectif est de mieux identifier certains éléments génétiques du parasite du paludisme pour lutter efficacement contre cette maladie infectieuse qui tue chaque année 500 000 personnes. »

Le projet du Comité Languedoc-Roussillon de la FRM est de rééditer cet événement chaque année à Montpellier pour favoriser le développement et la valorisation de la recherche médicale. Une problématique qui est au cœur de l’écosystème de la santé soutenu activement par la Métropole de Montpellier notamment à travers la démarche Montpellier Capital Santé qu’elle porte et anime, ainsi que le soutien à la recherche.

La légende photo : De gauche à droite, Jackie Galabrun-Boulbes, 1ère Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Jose-Juan Lopez-Rubio, chercheur Inserm, un des lauréats montpelliérains de la Fondation pour la Recherche Médicale, Philippe Marin, chercheur CNRS, à l'Institut de Génomique Fonctionnelle, Gilles Roche, président du Comité Languedoc-Roussillon de la Fondation pour la Recherche Médicale.
© Laura Soulages
 
There are 0 commentaires on this page