ImaGeau facilite l’exploitation durable de la ressource en eau

Information updated on 30/09/19

ImaGeau a mis au point un outil innovant qui mesure la qualité des nappes phréatiques selon leur conductivité électrique. Objectif : gérer durablement la ressource aquifère. L’expert montpelliérain amorce aujourd’hui un virage dans le digital.

Olivier Depraz, directeur général d’ImaGeau. @david crespin
Comment protéger la ressource en eau souterraine ? C’est pour répondre à cette question cruciale qu’ImaGeau a vu le jour en 2008. Issue du CNRS Géosciences Montpellier, la jeune pousse a trouvé dans la métropole un terreau pour s’épanouir.

« Bichonnés à Cap Alpha, nous avons bénéficié d’un support logistique et d’un accompagnement humain du BIC de Montpellier et de Transferts LR (aujourd’hui Ad’Occ) qui ont validé la faisabilité de notre projet », souligne Olivier Depraz, directeur général d’ImaGeau.

Concrètement, l’entreprise a conçu, breveté et mis en œuvre la technologie SMD (Subsurface Monitoring Device). Cet outil innovant mesure la qualité des nappes phréatiques selon leur conductivité électrique, grâce à des capteurs installés en forage et connectés à un système de visualisation des données sur Internet. Une surveillance qui permet aux exploitants de gérer durablement la ressource .

Une application web en projet

Pour financer sa croissance, ImaGeau est passé en 2017 dans le giron du groupe Saur, 3e acteur français de l’eau. L’entreprise s’est aussi muée en bureau d’études, offrant une véritable expertise hydrogéophysique sur des phénomènes complexes impactant la ressource aquifère, en France comme à l’étranger.

« Aujourd’hui, nous amorçons un troisième virage, dans le digital », jubile Olivier Depraz. Ancien responsable marketing dans le secteur des technologies de l’information, il veut « développer une application web qui équipera dans un premier temps tous les forages de Saur pour optimiser le patrimoine d’exploitation et éviter les incidents. » S’ouvrant ainsi de nouveaux marchés, ImaGeau (10 salariés) va recruter deux développeurs web d’ici à fin 2019.
 

Find out more…

There are 0 commentaires on this page