Bloom Pictures prépare son premier long-métrage d’animation

Information updated on 17/01/20

Bloom Pictures, studio montpelliérain d’animation 3D, réalise des films pour la publicité et le cinéma. Forte d’une nomination aux Oscars 2018 pour un premier court-métrage, l’équipe de jeunes réalisateurs se lance dans la création d’un long-métrage.

L’équipe talentueuse de Bloom Pictures : de gauche à droite, Lucas Navarro, Théophile Dufresne, Victor Caire (au milieu, devant), Florian Babikian et Gabriel Grapperon. @bastien defives

L’équipe talentueuse de Bloom Pictures : de gauche à droite, Lucas Navarro, Théophile Dufresne, Victor Caire (au milieu, devant), Florian Babikian et Gabriel Grapperon. @bastien defives

Bloom Pictures est l’une des pépites des industries culturelles et créatives à Montpellier. Fondé en août 2018, le studio d’animation 3D réunit cinq talentueux réalisateurs d’une vingtaine d’années qui ont déjà fait leurs preuves dans le collectif Illogic, à Paris. Leur premier court-métrage, Garden Party, sorti en 2016, a triomphé dans les festivals, raflant 70 prix au terme de 300 sélections. Couronnement de sa carrière, il a été nommé aux Oscars 2018 dans la catégorie court-métrage d’animation.

« Cela nous a ouvert les portes de la production hollywoodienne, Pixar, Dreamworks, Disney, Lucas Film, Fox Studios..., et de Facebook, Google, Apple. On a rencontré plein de gens passionnants », se souvient avec bonheur Théophile Dufresne, président de l’entreprise.

Tous issus de la très réputée école d’animation arlésienne MoPa, les cinq amis ont alors choisi de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Destination : Montpellier. La plus propice, selon Théophile Dufresne : « C’est dans le sud, pas si loin de Paris, il y a un aéroport international et plusieurs écoles qui forment à nos métiers. » Sans compter la Halle Tropisme, où Bloom Pictures s’est installé dès son ouverture en janvier 2019 pour baigner au cœur de l’écosystème des industries culturelles et créatives montpelliéraines.

Un deuxième court-métrage, Maestro

Les jeunes associés y développent leur activité principale, de l’animation 3 D réaliste mettant en scène des animaux, pour la publicité, avec leurs partenaires Wizz Design (Paris), Friends (Londres), Blacklist (New York). Ils tissent des collaborations avec le studio d’animation The Beastmakers, également installé à la Halle Tropisme, et comptent puiser dans le vivier des écoles d’animation montpelliéraines pour recruter. Ils comptent déjà de jeunes diplômés de l’ESMA (Ecole supérieure des métiers artistiques) parmi leurs collaborateurs.

Le quintette continue aussi de créer des fictions pour le cinéma. Après un nouveau court-métrage, Maestro, sorti en septembre dernier et déjà sélectionné dans des dizaines de festivals, il prépare un projet de long-métrage avec une société de production new-yorkaise Watch This Entertainment.

« C’est un long travail, sur plusieurs années, de créer et réaliser un film d’animation pour le cinéma. On en est à l’écriture du scénario », confie le président de Bloom Pictures.

There are 0 commentaires on this page