Aive met de l’intelligence artificielle dans la création vidéo

Information mise à jour le 04/09/19

Installée à la pépinière Cap Omega, à Montpellier, la startup Aive va recruter 15 développeurs et data scientists pour sa technologie de création et de distribution automatisées de vidéos publicitaires utilisant l’intelligence artificielle « créative ».

Légende photo : Rudy Lellouche et Olivier Reynaud, fondateurs de la société Aive @dr

Légende photo : Rudy Lellouche et Olivier Reynaud, fondateurs de la société Aive

« C’est la troisième entreprise que je lance depuis Montpellier, après Airtist et Teads », lance Olivier Reynaud, créateur en février 2019 avec Rudy Lellouche de la société Aive, acronyme d’Artificial Intelligence Video Experience.

« J’ai eu l’idée il y a plusieurs années : créer le plus grand studio de création vidéo au monde grâce à l’intelligence artificielle créative. Pour ce projet qui fera rayonner Montpellier, nous avons déjà le soutien financier d’entrepreneurs français motivés et influents. »

La startup montpelliéraine a installé sa direction commerciale à Paris et choisi la pépinière Cap Omega du BIC de Montpellier pour abriter depuis avril son équipe technique de trois salariés. Son effectif va bondir : « Nous allons embaucher 15 personnes en 12 mois, des développeurs front-end et back-end et des data scientists seniors, précise Olivier Reynaud. Nous voulons recruter les meilleurs talents. »

Première version prévue début 2020

Grâce à l’intelligence artificielle, cette technologie originale pourra générer automatiquement les variantes des films de promotions des marques, pour les adapter à leurs multiples cibles. Les annonceurs ont besoin de formats et contenus différents selon les supports (mobile, tablette ou ordinateur), le pays, l’âge, le genre, etc.

« Adapter les contenus, ça prend aujourd’hui du temps et beaucoup d’argent, assure Olivier Reynaud. Avec notre technologie, des centaines de variantes pourront être produites avec un coût réduit et en gagnant du temps. »

La startup proposera aussi une distribution automatisée aux diffuseurs. La première version de la technologie doit sortir début 2020, après un an de développement.
 

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page