Du champ à l’assiette, #FoodTech Montpellier innove

Information mise à jour le 23/01/19

Des start-up montpelliéraines regroupées sous les bannières #FoodTech et #AgTech imaginent l’alimentation et l’agriculture de demain. Ces réseaux thématiques French Tech placent la métropole de Montpellier à la pointe de l’innovation agroalimentaire.

Du champ à l’assiette, #FoodTech Montpellier innove

Pascal Peny, directeur du service Partenariats à Montpellier SupAgro et référent du réseau thématique #FoodTech Montpellier

Dans le réseau #FoodTech Montpellier, qui impulse des innovations tout au long de la chaîne qui va du champ à l’assiette, une dizaine de startups mettent au point des produits alimentaires inédits. Des fruits et légumes frais invendables recyclés en pétales séchés de poires, de fraises ou de carottes (Il était un fruit), des macérations de pétales de fleurs et de fruits assemblées à du vin blanc pour des apéritifs légers (Les apéros bios de Pierre et Nico), ou encore une gamme de pains sans gluten (Le Pain autrement)…

« L’innovation n’est pas uniquement numérique ou technologique. La valorisation de matières premières est une innovation d’usage qui tient compte des nouvelles attentes des consommateurs », résume Pascal Peny, directeur du service Partenariats de Montpellier SupAgro et référent du réseau thématique #FoodTech Montpellier.

L’invention de Matahi, une boisson énergisante à base de fruits de baobab, a été sélectionnée par le MHR (Montpellier Hérault Rugby) comme boisson de récupération des sportifs

Drones

Au sein de #FoodTech qui agit en aval de la chaîne agroalimentaire, au plus près des consommateurs, s’est développé le réseau #AgTech qui intervient, lui, en amont de la production agricole. Il regroupe 120 entreprises spécialisées notamment dans les solutions logicielles, informatiques ou numériques, qui facilitent la gestion des exploitations agricoles ou la traçabilité des productions. Ces entreprises fournissent des drones, des données satellites, des capteurs, des outils de modélisation ou d’aide à la décision, par exemple pour piloter des parcelles. Leader de cette filière, Smag (ex-Neotic), première société incubée à SupAgro, est une locomotive du territoire métropolitain. Une autre pépite, Fruition sciences, est devenue une référence en milieu viticole.

«  Beaucoup d’entreprises sont, ici, très actives dans l’innovation alimentaire et les solutions de pointe au service de l’agriculture », note Pascal Peny. « C’est une spécificité de la métropole montpelliéraine qui, avec ses 2500 chercheurs de l’INRA, du Cirad, de SupAgro et d’autres centres encore, dispose d’une communauté scientifique assez unique au monde. »

Il y a 0 commentaire sur cette page