En avant la musique ! Les startups de Montpellier font vibrer les scènes et le public

Information mise à jour le 24/06/19

Des startups montpelliéraines innovent au service des musiciens et du public. Ecouteurs pour retour de scène, simulateurs d’enceintes, musique assistée par ordinateur, restitution du son haute-fidélité… Tour de piste à l’occasion de la fête de la musique.

Richard Orlinski, sculpteur et DJ, en concert avec le gant connecté de Specktr. Crédit : DR
Passionnés de musique et de nouvelles technologies, des startups montpelliéraines innovent non-stop pour les musiciens et les mélomanes. L’une des plus renommées ? Earsonics. Son fondateur, Franck Lopez, a mis au point des écouteurs intra-auriculaires sur-mesure pour le retour de scène. Une innovation déclinée sous la forme d’un casque universel. Earsonics a également conçu des protections auditives novatrices. « Elles permettent de se protéger sans s’isoler, avec une restitution sonore d’excellente qualité », explique Hubert Rodier, associé de l’entreprise née en 2007.

Autre success-story issue du BIC de Montpellier, Orosys crée des simulateurs d'enceintes et des logiciels de musique assistée par ordinateur pour des guitaristes, bassistes et ingénieurs du son studio et live. Fondée par Guillaume Pille en 2008, elle développe ses innovations sous la marque Two notes Audio Engineering qui a fait sa notoriété.

Un gant musical connecté

Les startups incubées actuellement au BIC de Montpellier ne sont pas moins inventives. Pour les DJ, Specktr a inventé un gant musical connecté, sans fil, qui contrôle les sons, volumes, effets sonores et scéniques.

« Le gant permet aux artistes des scènes électro de rendre visible leur performance et ainsi d’interagir avec le public », souligne Thomas Chrysochoos, fondateur de la start-up née en 2016.

Quant à Drumstik, c’est un assistant logiciel destiné aux batteurs. Conçu par Julien Jura, il permet de créer de la musique assistée par ordinateur, transcrire en direct la musique jouée, mais aussi suivre ses progrès à l’aide d’un coach intégré.

Une appli pour choisir sa sortie en boîte

Au service des mélomanes, Soledge, née en 2010 sous la houlette de Raphaël Bini, a mis au point une technologie rendant tout type d’enceintes connectées de manière parfaitement synchronisée afin de restituer un son haute-fidélité. Pour le pur plaisir de baigner dans la scène sonore d’un enregistrement, en entendant tous les instruments et les voix.

Toujours à destination du public, la jeune pousse Pre Live peaufine une appli qui sortira d’ici à la fin 2019. « Grâce à des boîtiers connectés, elle permettra d’écouter la musique diffusée en temps réel dans les boîtes de nuits et les bars à ambiance, et donc de mieux choisir en fonction de ses goûts musicaux », annonce Simon Dudan, qui a fondé Pre Live en 2018.
 
Il y a 0 commentaire sur cette page