Illusion & Macadam, un comptoir de services pour les acteurs des ICC

Information mise à jour le 26/06/19

S’installer dans la Cité Créative était une belle opportunité pour Illusion & Macadam. Basée à Montpellier, cette coopérative, qui rayonne jusqu’à de Lyon à Toulouse en passant par Montpellier, peut y jouer pleinement son rôle.

Jordi Castellano, Anne-Charlotte Eriau et Vincent Cavaroc © PHOTOBIM - Dominique Quet

Jordi Castellano, Anne-Charlotte Eriau et Vincent Cavaroc © PHOTOBIM - Dominique Quet

Créée il y a quinze ans pour accompagner les acteurs du secteur culturel et créatif dans leurs projets, elle n’a cessé, au fil du temps, d’étoffer sa palette de services. Elle voulait aller plus loin.
 
Alors, quand Montpellier Méditerranée Métropole lui a proposé de s’impliquer dans la Cité Créative, le cluster dédié aux industries culturelles et créatives (ICC), elle a dit aussitôt « banco ! » et elle a investi une ancienne halle mécanique, qu’elle a réaménagée et baptisée Tropisme.

« Avec elle, nous franchissons une étape, car elle nous permet de construire un véritable comptoir de services », explique Jordi Castellano, le co-gérant d’Illusion & Macadam.

 
Illusion & Macadam passe ainsi la vitesse supérieure. Deux de ses partenaires la rejoignent : KissKissBankBank, plateforme de financement participatif, et SMart, groupe coopératif spécialisé dans l’accompagnement au développement d’activités dans le secteur de la création. En rassemblant sur un même lieu des indépendants et des sociétés, Illusion & Macadam gagne en efficacité. « En disposant sur place de toutes ces structures, nous comprenons mieux leurs besoins et pouvons repérer les difficultés auxquelles elles font face », explique Jordi Castellano.

Il le dit tout net : « Nous portons une attention particulière à couvrir le spectre le plus large possible des ICC, en incluant le spectacle vivant, les arts visuels, l’architecture, la gastronomie, l’artisanat d’art, et bien d’autres encore ! ».

 
Si la filière des ICC est en plein développement, ses acteurs sont, pour une partie d’entre eux, confrontés à une remise en cause profonde de leur modèle économique. En bouleversant les usages et les façons de consommer les produits culturels, la mutation digitale a impacté leur mode de fonctionnement.
 
Aussi, Illusion & Macadam est confortée dans les missions qu’elle s’est assignée : structurer la filière culturelle et créative, accompagner la transition du secteur culturel et produire et diffuser la création. Des rencontres professionnelles et des petits déjeuners à thème sont organisés. Les thèmes abordés sont variés, mais toujours en lien avec les problématiques des acteurs du secteur culturel et créatif. Ils vont de la gestion au financement, en passant par la communication digitale et les sujets communs à tous les créatifs et artistes. Parallèlement, la coopérative développe le nombre des formations qu’elle propose.
 
Créer du lien, c’est un autre de ses objectifs. Illusion & Macadam tient tout particulièrement à favoriser les synergies entre les acteurs des ICC car elles sont porteuses de projets créatifs et d’innovations :

« Nous n’avons pas la prétention de révolutionner la façon dont les gens vont travailler. Mais c’est parce qu’ils sont ensemble, sur un même lieu, qu’il y aura de la valeur ajoutée. ».

Elle est également attachée à multiplier les rencontres avec le public. Dans ce double but, la Halle Tropisme accueille une belle programmation, la sienne, mais pas seulement, ainsi que des expositions et des rencontres conviviales.
 
Le lieu reste ouvert plusieurs soirs par semaine, ainsi que le week-end.
 
Illusion & Macadam a décidé de créer une coopérative dédiée, baptisée Tropisme, pour exploiter la structure éponyme installée dans la Cité Créative. Plusieurs partenaires sont entrés au capital de la nouvelle structure, dont l’Esma, bientôt voisine dans le quartier via le campus créatif, RadioAct, holding spécialisée dans la radio, ou encore Montpellier Méditerranée Métropole.
Il y a 0 commentaire sur cette page