A La Mosson, Context’Art donne des ailes aux créatifs

Information mise à jour le 20/11/19

Depuis un an l'association Context’Art accompagne les créatifs qui désirent développer leur activité dans les quartiers prioritaires de Montpellier. La couveuse établit un diagnostic, les forme et leur permet d’entreprendre dans les meilleurs conditions.

A La Mosson, Context’Art donne des ailes aux créatifs @David Richard

A La Mosson, Context’Art donne des ailes aux créatifs @David Richard

Tremplin économique pour les porteurs de projets créatifs des quartiers prioritaires, la couveuse de Context’Art à La Mosson compte tenir ses objectifs en 2019 : 40 personnes accueillies, dont la moitié bénéficie d’un diagnostic, et huit commencent à tester leur activité.

« Nous leur apportons un accompagnement personnalisé sur tous les aspects, stratégiques, juridiques, financiers, commerciaux, etc., pour peaufiner leur projet et se lancer en grandeur réelle, dans un cadre sécurisé », souligne Marie Benoit, conseillère en création d’activité de l’association.

 Dans la couveuse, Rado Rakotoarimalanto, photographe et vidéaste, commence à tester son activité, de même que Kevin Pourtier, concepteur de jeux vidéo, jeux de rôle et jeux de plateau. « Je vais renforcer mes compétences et démarcher des studios et des créateurs solo », confie celui-ci. Il y a aussi le collectif Abawé qui regroupe des street artistes, et Nourdine Bara, écrivain montpelliérain qui vit à La Mosson, créateur d’agoras et de rencontres littéraires au cœur de la Mosson, désireux de structurer et développer son action.

Des ateliers à la Halle Tropisme

Hébergée dans la Maison pour tous Louis-Feuillade dédiée aux cultures urbaines et à l’image, la couveuse est un dispositif expérimental, pour une période de trois ans, à l’initiative de la Ville et de la Métropole de Montpellier dans le cadre du Podem (projet pour le développement de l’emploi métropolitain copiloté par l’Etat et Montpellier Méditerranée Métropole) et du contrat de ville, en partenariat avec les associations telles que la Fabrique à entreprendre.
 
Sa mise en œuvre est confiée à Context’Art, association qui conseille, forme et accompagne des porteurs de projets et des entreprises du secteur de l’économie créative. Qu’ils viennent de la couveuse de La Mosson ou d’ailleurs, ils participent aux ateliers collectifs qu’elle organise dans ses bureaux proches de la gare Saint-Roch, à la Halle Tropisme et à Louis-Feuillade.
Il y a 0 commentaire sur cette page