A la rencontre de nos success stories / interview de Frédéric Bourelly, président-fondateur de Mon Chasseur Immo

Information mise à jour le 24/05/19

« Un écosystème propice à l'innovation »

Frédéric Bourrely - Mon Chasseur Immo©David Crespin

Frédéric Bourrely - Mon Chasseur Immo©David Crespin

Pour simplifier l’achat immobilier, Frédéric Bourelly allie outils technologiques et expertise humaine. Son entreprise a troqué son nom de baptême, Net-Acheteur, pour celui de Mon Chasseur Immo et bouclé son troisième tour de table, en octobre 2018. Double lauréat Pass French Tech, elle a multiplié par quatre son chiffre d’affaires en trois ans et s'est hissée à la 29e place du fameux palmarès Technology Fast 50 de Deloitte en 2017

Pourquoi avoir choisi Montpellier ?

Originaire de cette ville, j’y ai suivi un cursus universitaire en économie avant d’acquérir des expériences en développement de réseaux franchisés, SSII et promotion immobilière. Quand j'ai décidé de lancer mon concept de chasse immobilière « phygitale », je savais que je trouverais au cœur de la métropole de Montpellier un écosystème propice à l'innovation et à l’entrepreneuriat, ainsi qu'un accompagnement dynamique, réactif, bienveillant et coordonné. Sur un plan plus personnel, j'ai également vu dans cette implantation l’occasion de satisfaire ma passion pour la voile. Naviguer en Méditerranée m’offre un espace de liberté, important pour moi.

Quel a été le principal apport du BIC de Montpellier Méditerranée Métropole et de ses équipes dans votre réussite ?

A Cap Omega, pendant six ans, nous avons bénéficié d'un environnement très stimulant, autour de multiples événements et rencontres axés sur l’innovation. Nous avons pu échanger avec des entreprises ayant déjà une expérience de la conduite de projets et qui ont réussi. En amont, les experts du BIC de Montpellier nous ont aidés à peaufiner notre modèle économique et à valider notre business plan tout en nous offrant l'accès à un vaste réseau au sein duquel nous avons recruté nos premiers salariés, trouvé des prestataires et des sources de financement. En témoignent trois levées de fonds effectuées en 2012, 2014 et 2018. Grâce aux 3,5 millions d’euros bouclés dernièrement auprès de capitaux-risqueurs régionaux, Business Angels, Bpifrance et des banques, nous allons financer la R&D, le recrutement et la formation de chasseurs immobiliers. Mon Chasseur Immo a installé son siège dans les locaux du « Village by CA Languedoc » de Montpellier. Ce dernier constitue un très bon relais post-amorçage car il partage la même culture de l'innovation et de la mise en réseau que le BIC de Montpellier.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes qui veulent créer leur entreprise ?

Premièrement, je leur recommanderais de ne pas se lancer trop vite : ils ont d'abord besoin de maîtriser l'écosystème dans lequel ils vont rentrer, connaître les marchés, le niveau des innovations actuelles et à venir, dans leur secteur d'activité. Ensuite, ils doivent très rapidement développer une culture de la vente, sans tomber dans certains écueils comme le fait de recourir uniquement à des financements externes ou de se limiter à un environnement de proximité. Dans cette optique, ils ont intérêt à recruter le plus tôt possible une équipe dotée de cette vision commerciale, en identifiant les profils-clés qui vont permettre à l’entreprise de croître dans la durée, y compris en s'appuyant sur un pool de consultants et d’indépendants. Enfin, il faut qu'ils soient prêts à travailler dur !

Comment imaginez-vous l'entreprise innovante de demain à Montpellier ?

Idéalement, elle serait très claire sur ses objectifs et hyper structurée pour ne pas passer sa vie à tester. Elle aurait une connaissance aigüe de son produit et du marché tout en gardant une marge de manœuvre pour pouvoir adapter son offre. Comme Montpellier reste un peu éloignée des centres de décision nationaux et des capitales européennes, l'entreprise de demain devra aussi être ouverte et en mesure de travailler avec des collaborateurs extérieurs, s’appuyer au quotidien sur des ressources et des compétences à distance.

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page