Le Créathon, accélérateur d’innovation sociétale

Information mise à jour le 06/12/19

Mission accomplie pour le Créathon de Montpellier ! Organisé le 23 novembre dernier, ce temps fort de la Social Cup, coupe de France des entrepreneurs sociaux âgés de 18 à 30 ans, a fait germer les projets de jeunes pousses vertes et solidaires.

Mission accomplie pour le Créathon de Montpellier @DR
Gérer les déchets issus du BTP, améliorer la prise en charge des victimes d’agression sexuelle, rapprocher restaurateurs et producteurs locaux, créer des poubelles de tri sélectif connectées…

Six projets d’utilité sociale et environnementale ont été développés en équipes par 25 participants, lors du dernier Créathon organisé par la Social Cup en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole. Toute la journée, les jeunes ont été guidés par des animateurs et des mentors, dont Adèle Pérez, coach du BIC de Montpellier : « Nous les avons notamment aidés à se poser les bonnes questions, en restant centrés sur les besoins des utilisateurs. »

Ce brainstorming collectif constitue l’une des trois étapes de la Social cup créée par makesense, une association de soutien aux entrepreneurs sociaux avec KissKissBankBank et La Banque Postale, rejoints par GRDF.

« Des ateliers sont d’abord organisés dans douze territoires en France afin de sensibiliser un maximum de jeunes à l’entrepreneuriat social. Le Créathon les incite à passer à l’action. Une compétition nationale est ensuite ouverte à tous les porteurs de projets qui ont entre 18 et 30 ans », résume Morgane Muracciole, chargée de projet la Social cup au sein de makesense.

Gagner en crédibilité au sein de l’écosystème montpelliérain

A l’issue de cette battle prévue le 6 février 2020, les douze finalistes décrochent un lot de 500 à 4 000 euros, ou encore une incubation chez makesense. L’an dernier, 157 projets ont ainsi été créés ou développés grâce à ce dispositif.

« En y participant, j’ai gagné de la visibilité – entre autres grâce à une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux –, une crédibilité au sein de l’écosystème entrepreneurial montpelliérain et un chèque », témoigne Adeline Lefebvre, finaliste régionale de la Social cup en 2019. Ce qui lui a permis de créer sa startup, LoopEat, à l’origine d’un système de consigne pour lutter contre l'emballage jetable des plats à emporter.

« Le BIC de Montpellier a mis son carnet d’adresses à ma disposition et communiqué sur la campagne de crowdfunding qui doit me permettre de lancer la livraison de repas zéro déchets en 2020 ».

Preuve que la Social Cup marque le début de grandes aventures dans l’économie de demain.
 
Il y a 0 commentaire sur cette page