Malgré le COVID-19, l’activité continue au sein du BIC de Montpellier

Information mise à jour le 28/05/20

Parce qu'en cette période difficile, la création et l'innovation doivent être plus que jamais soutenues, le BIC de Montpellier a mis en place de nouveaux modes d’accompagnement, à distance, pour assurer la continuité de son activité.

L'équipe du BIC et notamment vos chargés d'affaires restent à votre écoute
D’habitude bourdonnant d’activité, Cap Omega est depuis le 17 mars un bâtiment bien silencieux. En effet les près de 50 startups du numérique qui d’ordinaire y travaillent se sont très rapidement mises en mode « télétravail ». Situation équivalente à Cap Alpha où les entreprises du numérique se sont repliées chez elles. Seules certaines activités de fabrication ou de R&D biotech sont maintenues dans le respect des normes de sécurité.

Mais le Business & Innovation Centre (BIC) de Montpellier ne se réduit pas à ses pépinières Cap Alpa et Cap Omega. Le BIC est avant tout une structure d’accompagnement, de conseil et de formation à l’entrepreneuriat innovant. Depuis les premiers jours de confinement, l’équipe du BIC a fait évoluer ses activités pour les rendre 100% digitales. Canal Slack, groupes Facebook, visioconférences, les outils numériques permettent de continuer à informer et animer la communauté des 160 entrepreneurs accompagnés.

Candidatures en visio

Confinement oblige, le processus de candidature a été adapté. Simplement les entretiens et comités de sélection en présentiel se sont transformés en visio. Ainsi en avril, 3 nouvelles start-up ont pu démarrer leur programme d'incubation ! Elles ont pu très vite avoir accès à l'offre de service et intégrer la communauté des entrepreneurs accompagnés.

Envie de rejoindre le BIC de Montpellier ? JE CANDIDATE !

Animations collectives en ligne

La session en cours de Jump’In Creation, le programme de pré-incubation du BIC, a pu être menée à son terme grâce à l’agilité des intervenants. Elle s’est achevée sur une finale 100% visio cette fois. Gros stress pour ces futurs dirigeants que de pitcher à distance devant les experts de l’innovation mobilisés derrière leurs écrans ! La photo de promo s’en trouve radicalement changée, mais ce n’est que partie remise !

Pour favoriser les échanges, les Sharing Coffee qui étaient auparavant mensuels sont devenus hebdomadaires. Chacun peut y présenter sa problématique, demander conseil aux autres, partager son expérience, Echanges sur la mise en place du travail à distance, retours sur les dispositifs d’urgence sollicités, bonnes pratiques de communication interne et externe, etc. : l’expérience des plus aguerris s’avère très précieuse et les échanges sont fructueux.

De même, les Focus, réunions thématiques animées par un ou plusieurs experts, ou encore les ateliers du Club RH sont organisés en ligne. Les thématiques ont évolué et l’on se concentre sur les problématiques immédiates : la gestion de la crise, le chômage partiel, le financement, etc.

Et toujours : l’accompagnement individualisé

Ce qui ne change pas , c’est le contact direct entre l’entrepreneur et son chargé d’affaire référent. Le coaching personnalisé se poursuit grâce à des rendez-vous dématérialisés par téléphone ou en visio. Gestion de la crise, revue du plan de trésorerie, recherche de financements complémentaires, réflexions sur les hypothèses de reprise, plan derelance, nouveau positionnement, les sujets ne manquent pas !

Quant à l’accueil de nouveaux projets, le processus de sélection des startups qui souhaitent intégrer le BIC est toujours actif, même si les modalités pratiques ont un peu évolué pour s’adapter à cette nouvelle situation.

« Grâce à l'engagement de l'équipe qui a été très réactive, nous avons réussi à maintenir quasi intacte notre offre d’accompagnement et à garder le lien avec nos incubés. Pour surmonter une telle crise, il est primordial pour l’entrepreneur de ne pas rester seul devant les difficultés, d’avoir un appui extérieur qui aide à prendre les bonnes décisions, de pouvoir échanger avec une communauté qui affronte les mêmes épreuves. C’est tout le sens d’une structure d’accompagnement comme la nôtre! », témoigne Isabelle Prévot, directrice du BIC de Montpellier.

Au final, cette longue période de distanciation imposée aura accéléré la mise en place de nouveaux formats et programmes digitaux, plus agiles et collaboratifs. La plupart perdureront car le déconfinement sera long et progressif. Ils viendront compléter l’offre de service du BIC de Montpellier, préfigurant l’accompagnement entrepreneurial de demain.

En savoir plus

Il y a 0 commentaire sur cette page