« TRIO Design », des ateliers pour se poser les bonnes questions

Information mise à jour le 06/03/20

Du 21 février au 6 mars, douze startups accompagnées par le BIC de Montpellier bénéficient d’un diagnostic design personnalisé et gratuit grâce au partenariat de la Métropole de Montpellier avec l’association de designers Pulse.

trio design

trio design

L’association montpelliéraine de designers Pulse, le BIC de Montpellier et une startup : ce sont les trois acteurs des douze séquences TRIO Design organisées les matinées des 21, 28 février et 6 mars à la pépinière Cap Omega. Elles offrent à des entrepreneurs accompagnés par le BIC de Montpellier l’opportunité d’échanger durant une heure avec deux designers expérimentés. Un dialogue facilité par la présence d’un chargé d’affaires du BIC.

Au bout : un mini-diagnostic émis par des professionnels du design d’objet, design numérique, design d’interface et d’expérience utilisateur.

« L’association Pulse, qui réunit une vingtaine d’agences et d’indépendants, montre ainsi que les ressources existent à Montpellier. Pas besoin de chercher un designer à Paris ou à Lyon », souligne l’un des intervenants, Nicolas Chauveau, UX/UI designer de l’agence Entreautre.

Petits déjeuners des designers en mars et avril

Après une dizaine de bénéficiaires depuis fin 2017, douze startups profitent donc en 2020 des TRIO Design. Le 21 février, Nicolas Chauveau et Franck Viennois (Nektart) ont écouté et questionné quatre startups de la santé et du numérique, arrivées à des maturités variées de développement de leurs objets, sites web ou applications mobiles.

« C’est notre métier d’être versatiles et transversaux », relève Nicolas Chauveau. Aux responsables de Nauticspot qui vont intégrer une nouvelle fonction dans leur solution de gestion des ports de plaisance, les designers ont présenté l’intérêt des maquettes interactives et recommandé d’ouvrir l’horizon en s’intéressant aux applications d’univers comparables.


L’ingénieur de RegenLife, qui met au point un prototype de dispositif médical pour les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives, est sorti lui aussi « avec des pistes nouvelles, des questions que je ne m’étais pas encore posé ».

Soutenue par la métropole de Montpellier qui parie sur le développement des industries culturelles et créatives, notamment avec la « Cité Créative », l’association Pulse organise aussi des « petits déjeuners des designers », dont un cycle sur la communication numérique se poursuit les 17 mars et 21 avril. Christophe Tincelin (agence Entreautre) évoque les autres travaux en cours de l'association : 

« À la suite des Assises Nationales du Design, nous collaborons avec le centre culturel montpelliérain La Fenêtre et le collectif régional Indigo d’Oc sur un état de l’art et une cartographie locale des acteurs du design. »

Il y a 0 commentaire sur cette page