Trois scop unies pour favoriser l’insertion professionnelle par le spatial

Information mise à jour le 11/02/20 Par Sophie Ayoubi

En collaboration avec le CNES, trois sociétés coopératives et participatives (Scop) de la région ont réuni leurs compétences pour faire entrer l’insertion professionnelle par le numérique dans une nouvelle dimension : le domaine spatial.

photo-interprétation

Photo-interprétation d’images spatiales réalisée par des intégrants de Digitanie

Digitanie, entreprise d’insertion conventionnée par l’Etat basée en Ariège, a réalisé pour le CNES à l’automne 2019 une étude métier de photo-interprétation appliquée à l’espace urbain. Grâce à une collaboration réussie avec les sociétés Idgeo et La Telescop, Digitanie a su mener ce projet de vectorisation et étiquetage qui constitue une brique essentielle pour les développements d’algorithmes d’intelligence artificielle au CNES notamment dans le cadre du projet AI4GEO.


L’association de la pédagogie d’Idgeo, centre de formation professionnelle toulousain en géomatique, et la connaissance métier de La Telescop, société de services montpelliéraine en télédétection accompagnée par le BIC de Montpellier, offrait un cadre novateur pour expérimenter la réalisation de photo-interprétation par des personnes non expérimentées et non qualifiées dans le domaine, souligne Bastien Nguyen Duy-Bardakji, co-fondateur de La Téléscop.

Quatre intégrants, les opérateurs en parcours d’insertion chez Digitanie, ont été formés aux techniques d’étiquetage d’imageries spatiales en milieu urbain dans le cadre de 5 jours de formation dispensée par Idgeo. La méthodologie, élaborée conjointement par Idgeo et La TeleScop, a été adaptée aux types de données fournies par le CNES, des images très haute définition pré-traitées par La TeleScop avant mise à disposition des intégrants. Ceux-ci ont ainsi pu se concentrer sur des tâches d’extraction d’informations surfaciques dans les images telles que les routes, les bâtiments ou la végétation tout en tenant compte des contraintes liées à la qualité de l’image (nuage, zones d’ombre).

Vers de nouvelles collaborations...

Réalisée aux 2/3 par des salariés en insertion pour un volume de plus de 400 heures, Digitanie a produit une base de données d’occupation du sol en deux dimensions sur les territoires des villes de Dunkerque (59) et de Paris (75) à partir de la photo-interprétation manuelle et assistée par ordinateur de vecteurs et d’images Pléiades brutes. La qualité des résultats obtenus a convaincu le CNES de poursuivre l’expérimentation avec l’intercoopération occitane favorisant ainsi l’insertion et répondant aux engagements pris par l’établissement en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Les trois scop ont également souhaité poursuivre leur collaboration autour de nouveaux projets dans les domaines de la géomatique et de la télédétection sur lesquels pourrait être valorisé le volet insertion.
Il y a 0 commentaire sur cette page